L'essor du christianisme

L'essor du christianisme

18,96 €


  • Éditeur : Excelsis
  • Poids : 430 Gr
  • Nombre de pages : 302
  • Dimensions : 16 x 22 cm
  • Année : 2013
  • ISBN : 9782755001884

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Le christianisme a-t-il vraiment connu une expansion fulgurante ? Peut-on la chiffrer ? Dans quel climat social a-t-il suscité autant d’intérêt ? N’a-t-il intéressé que les pauvres ? Quel rôle les femmes y ont-elles joué ? Y a-t-il vraiment eu autant de martyrs qu’on l’a dit, et comment étaient-ils perçus ? Avec le regard du sociologue, et sur la base d’une documentation rigoureuse, Rodney Stark dépeint les conditions de vie des grands centres urbains de l’Empire gréco-romain, où la densité de population, l’insalubrité et la violence étaient… apocalyptiques. C’est dans cette atmosphère que les apôtres et leurs successeurs ont délivré leur message novateur en joignant le geste à la parole. Dans cette civilisation perfectionnée, mais cynique et à bout de souffle, le message du Christ apporte une espérance qui fera, en quelques siècles, du mouvement marginal des disciples de Jésus la force religieuse dominante du monde occidental. Sociologue des religions, Rodney Stark est professeur de sciences sociales à l’université Baylor, à Waco (Texas). Après Le Triomphe de la raison. Pourquoi la réussite du modèle occidental est le fruit du christianisme (Presses de la Renaissance, 2007), L’Essor du christianisme est son deuxième livre traduit en français, sur la trentaine dont il est l’auteur.

Note 
2019-06-24

Ce qui a créé l'essor de l'Eglise primitive

Un regard inhabituel, différent de celui des historiens et des théologiens, qui utilise d'autres raisonnements pour interpréter le développement du christianisme dans les premiers siècles. Il parle de croissance de l'Eglise, de la vie des chrétiens dans l'Empire romain, en particulier dans les villes. Il parle du rôle des femmes ; il parle des martyrs...
Stark montre que l’attitude des chrétiens, lors de ces grandes épidémies qui frappaient le monde romain, se distinguait de celles des païens. Les païens chassaient les malades, mais les chrétiens prenaient soin des malades et des mourants, assuraient des sépultures décentes aux défunts, au péril de leur vie.
J'ignorais ces choses.

Donner votre avis !

Donnez votre avis

L'essor du christianisme

L'essor du christianisme

Donnez votre avis