Grammaire grecque - Manuel de syntaxe pour l’exégèse du Nouveau Testament

Grammaire grecque - Manuel de syntaxe pour l’exégèse du Nouveau Testament

30,33 €


  • Éditeur : Excelsis
  • Poids : 1 kg 400
  • Dimensions : 17 x 28 cm
  • Nombre de pages : 960 pages
  • Année : 2015
  • Divers : Relié
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782755002492

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Grammaire grecque

Manuel de syntaxe pour l’exégèse du Nouveau Testament

Difficile de pratiquer une exégèse approfondie du Nouveau Testament sans passer par une maîtrise poussée du grec ancien. Et cette exégèse ne peut faire l'économie d'une grammaire qui dialogue avec le contexte dans lequel elle est utilisée.

Au-delà d'une application dogmatique de la grammaire grecque, cette grammaire grecque offre une approche spécifique et particulièrement adaptée à l'étude de la Bible : c'est le premier manuel à proposer une telle spécificité en particulier pour le Nouveau Testament. Certaines catégories de syntaxes sont mêmes présentées pour la première fois en français, ce qui en fait la plus complète à ce jour en français.

Vous trouverez en plus dans cet ouvrage de nombreux index et  des outils incontournables pour ce genre de manuels : un pour les sujets, un pour les mots grecs et un pour les références bibliques.


Pour découvrir et télécharger la table des matières et un extrait de l'ouvrage, vous pouvez cliquer sur l'onglet télécharger ci-dessus.


Extrait :


"On entend couramment dire que les conditionnelles de la première classe sont les conditionnelles de la réalité ou de la vérité. De plus d’une chaire on a proclamé que « ce type de condition en grec signifie puisque11 ». De cette manière on en dit trop à propos de ces conditionnelles. D’une part, cette approche suppose à tort une correspondance directe entre le langage et la réalité, avec l’idée que l’indicatif est le mode du fait. D’autre part, sa fausseté se démontre aisément en ce qui concerne les conditionnelles : (a) il semble que ce ne soit que dans 37 % des cas que l’on trouve une correspondance entre la condition et la réalité (de telle sorte que la protase pourrait être introduite par puisque12). (b) De plus, on trouve dans le Nouveau Testament 36 conditionnelles de la première classe qu’il n’est pas possible de traduire par puisque. La chose est particulièrement évidente lorsque deux conditionnelles s’opposent13. Voyez les exemples ci-dessous. Mt 12.27-28 εἰ ἐγὼ ἐν Βεελζεβοὺλ ἐκβάλλω τὰ δαιμόνια, οἱ υἱοὶ ὑμῶν ἐν τίνι ἐκβάλλουσιν; […] 28 εἰ δὲ ἐν πνεύματι θεοῦ ἐγὼ ἐκβάλλω τὰ δαιμόνια, ἄρα ἔφθασεν ἐφ᾽ ὑμᾶς ἡ βασιλεία τοῦ θεοῦ. Si je chasse les démons par Béelzébul, par qui vos disciples [les] chassent-ils?… 28Maissi c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, alors le royaume des cieux est venu jusqu’à vous. Il serait clairement illogique de traduire les deux phrases par puisque je chasse étant donné qu’il s’agit de deux affirmations contradictoires. Et il serait incohérent de traduire la première conditionnelle par si et la suivante par puisque. 1 Co 15.13 εἰ δὲ ἀνάστασις νεκρῶν οὐκ ἔστιν, οὐδὲ Χριστὸς ἐγήγερται Mais s’il n’y a pas de résurrection des morts, alors Christ non plus n’est pas ressuscité. Il est évident que sous la plume de Paul cette conditionnelle de la première classe ne peut pas signifier « puisqu’il n’y a pas de résurrection »!"

Daniel Wallace est professeur de Nouveau Testament au Dallas Theological Seminary et directeur exécutif du Centre d’étude des manuscrits du Nouveau Testament (CSNTM) situé à Plano, au Texas.

Note 
2019-06-24

Super

Cette grammaire est directement mise en rapport avec l'exégèse du Nouveau Testament, ce qui la rend directement utile aux exégètes chrétiens.

Donner votre avis !

Donnez votre avis

Grammaire grecque - Manuel de syntaxe pour l’exégèse du Nouveau Testament

Grammaire grecque - Manuel de syntaxe pour l’exégèse du Nouveau Testament

Grammaire grecque

Manuel de syntaxe pour l’exégèse du Nouveau Testament

Donnez votre avis