Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Ils ont aimé leur prochain, la voie de la solidarité

Publié le : 2017-12-07 11:29:20
Catégories : Critiques de livres chrétiens Rss feed

Ils ont aimé leur prochain, la voie de la solidarité

Ils ont aimé leur prochain

Nicolas Fouquet, préface de Denis Mukwege

Coédition BLF/ Le Sel, 2017

144 pages- 11.90€




« Ils ont aimé leurs prochains » et cela a changé la face du monde.  Ce livre sonne comme un coup de trompette ou un coup de poing… mais qui fait tellement de bien ! Je sais c’est paradoxal. Mais c’est pourtant l’effet que m’a fait le livre de Nicolas Fouquet  édité conjointement par le Sel et Blf éditions, préfacé par le maintenant célèbre docteur Denis Mukwege.




La présentation est assez classique qui aligne les portraits de 31 chrétiens et chrétiennes (8 femmes entre le 18ème et le 21ème siècles)  en résumant leurs vies, leurs combats et l’impact que ce combat a  eu sur la société dans laquelle  ces croyants vivaient.


Jusque là, c’est somme toute assez banal. L’originalité vient d’ailleurs : chaque portrait est assorti d’une rubrique « réflexion » qui dépassant le cadre de la vie particulière de la personne en question, nous ramène aux écritures et à nous-mêmes sans aucun moralisme culpabilisant. Voilà qui est rafraichissant !


Et tout doucement au fil de la lecture, nous prenons conscience que ces hommes et ces femmes sont en fait, « des gens bien ordinaires ».  C’est le titre d’une chanson que nous chantions, mon mari et moi, tout jeune convertis au foyer évangélique universitaire de Strasbourg, avec tous les autres jeunes croyants : « Dieu choisi des gens ordinaires ! »  Alors que je me demandais ce qui reliait ces hommes et ces femmes entre eux, à part leur foi, bien sûr, ce chant a jailli dans ma mémoire.

Des gens bien ordinaires et si différents les uns des autres, mais qui tous ont su ouvrir les yeux sur la société qui les entourait, se laisser toucher par la souffrance, la douleur de leurs concitoyens et qui ont choisi de combattre le bon combat de la foi dans les circonstances qui se présentaient à eux.


En somme, ils n’ont pas choisi leurs combats. Ils se sont laissé emporter par le combat qui se présentait à eux. Ils l’ont accepté comme venant de Dieu et ils ont offert leurs vies en libation… comme le Christ l’a fait bien avant eux.

Le livre s’achève intelligemment sur un portrait en blanc, le 31ème, le mien, le tien, ami lecteur, le nôtre. Que faut-il que nous fassions, que nous soyons, pour figurer peut-être un jour dans un livre similaire en 2095 ? Rien d’autre que d’ouvrir nos yeux sur ce qui nous entoure et refuser le mal que nous voyons.

Nous avons tant de possibilités aujourd’hui de construire le bien autour de nous ! Et si nos combats à nous, nous paraissent insignifiants au regard de ceux des personnes citées dans ce livre, indignes de faire partie d’une galerie de portraits à venir, ne perdons pas courage. Notre récompense ne se situe pas là, mais elle repose dans le secret du cœur de notre Dieu qui voit tout et entend tout.

Alors, comme le dit si simplement et justement Denis Mukwege en introduction « A nous d’apprendre à tendre la main aux personnes  qui souffrent (…) Dès maintenant, soyons la réponse aux prières des plus vulnérables. »

Un livre à offrir ou à s’offrir à soi-même… Cure de jouvance spirituelle garantie !



Joelle Razanajohary




Retrouvez les articles de notre blog -partenaire Servir ensemble ici

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)