L'histoire de Moïse, un récit fondateur qui questionne notre quotidien

Publié le : 2018-02-26 12:19:26
Catégories : Critiques de livres chrétiens Rss feed

L'histoire de Moïse, un récit fondateur qui questionne notre quotidien

 "Antoine Nouis est décidément un bon, un grand couturier !"

Voilà ce que je pensais en prenant en main son dernier livre autour de ce personnage si important, si central de nos Bibles : Moïse.  J’avais déjà lu les premiers volumes de la collection Existenciel  des éditions Empreinte Temps présent, qui présentaient Adam, Abraham, Noé,  Jacob…  

Et je me réjouissais de plonger dans ce nouveau titre qui fait plus du double du volume des autres… Allais-je être déçue ?

Mais non, sans surprise, ce fut la délectation ! Dans notre siècle féru de changements, de surprises, il est bon de pouvoir tabler sur du solide. Et Antoine Nouis m’offrait ici un bon plat de résistance. (Mince, j’ai choisi la métaphore du couturier, je dois faire attention à ne pas  glisser vers celle du  monde gastronomique… Quoique, les parallèles existent également !)

     Moïse, les combats de la liberté

Antoine Nouis, éditions Empreinte Temps présent

2017- 278 pages

14€90



J’ouvris donc le livre, comme toujours, à la table des matières… (Ce réflexe que j’ai acquis en faculté de théologie continue à m’être utile, il permet de saisir d’un coup d’œil le fil qui traverse l’ensemble de l’ouvrage et de ce fait, de mieux comprendre où l’auteur souhaite nous emmener, et de le suivre… Ou pas !)

Dans cette série, Antoine Nouis est coutumier de chapitres courts, ce livre ne déroge pas à la règle, apparemment ! Chaque petit chapitre reprend les thèmes d’un ou de plusieurs chapitres bibliques, ce qui  permet à l’auteur de survoler toute la vie de l’homme Moïse en commençant par le livre biblique de l’Exode et sa naissance , en traversant une grande partie du livre des Nombres et jusqu’au livre du deutéronome ; puisque ces trois textes regroupent l’essentiel de la geste de Moïse.

A petits points brodés, presque délicatement, l’auteur effleure chaque texte, nous laissant la charge de le relire par nous-mêmes. Je dis bien, à petits points brodés, parce qu’il ne s’arrête que rarement sur le détail. Ce n’est pas un commentaire truffé de termes techniques…

Cette impression de délicatesse, d’effleurement du texte ne me quittait pas, même en avançant dans ma lecture lorsque je réalisais que le couturier prenait le tissu du texte à pleines mains et d’une envolée majestueuse le déployait devant mes yeux en me dévoilant des plis jusque là à peine entrevus ou perçus.



Je me laissais prendre au jeu de la découverte, ou plutôt de la redécouverte de textes tant de fois lus. Au fur et à mesure de l’avancée de ma lecture en parallèle des chapitres bibliques et des chapitres du livre de Nouis,  je prenais conscience que quelque chose était en train de changer…

C’est là qu’à mon sens,  l’art du couturier Nouis se révèle pleinement. Dans sa capacité à réunir à l’intérieur même de ces tout petits chapitres que l’on déguste presque comme des gourmandises (oups ! retour de la métaphore gastronomique), trois réalités différentes et à les tisser entre elles pour reconstruire devant nos yeux un paysage totalement différent.

Lire cette série d’Antoine Nouis, c’est un peu comme regarder un film en 3D ! (Aïe, aïe, maintenant je donne dans la métaphore cinématographique !)

Ces trois réalités sont les suivantes :

  • Le texte biblique, qui  est tout d’abord analysé avec justesse et hauteur de vue.

  • Puis Antoine Nouis y mêle avec un je ne sais quoi de joyeuseté, des interprétations talmudiques ou midrashiques ignorées de la plupart des néophytes que nous sommes. Ce faisant, le texte se met à respirer, il semble prendre de l’épaisseur et de la profondeur, nous emmener dans des contrées nouvelles.  Tout est pareil et pourtant tout a changé.

  • Mais l’auteur n’en pas fini avec la couture : Chaque petit chapitre se termine sur une réflexion actualisant la problématique initiée par la rencontre entre le texte et son interprétation juive. Dans ces parties-là, Antoine Nouis élargit l’angle de vue pour aboutir à des problématiques spirituelles, psychologiques ou sociétales actuelles. Ce faisant, il  passe du Nouveau Testament aux mystiques rhénans, ou encore  aux grandes figures rabbiniques du passé, mais aussi aux philosophes contemporains, le tout avec une aisance déconcertante, et sans jamais tomber dans la surenchère ou la fausse note.

Rien à redire, c’est du grand art ! L’ensemble de ces trois réalités soigneusement tissées sous nos yeux, nous entraine vers une compréhension nouvelle des enjeux du texte.  Certes, le costume que Nouis taille à Moïse lui sied comme un gant, mais il  attribue également de nouvelles dimensions. De géant de la foi et du leadership qu’il est dans chacun de nos souvenirs, il redevient profondément humain, voire contemporain, lorsqu’il fait face à la lassitude devant les interminables jérémiades du peuple, ou  au désir de ne pas mourir.



Mais au-delà de la figure de Moïse, ce travail de tissage de plusieurs réalités entre-elles aboutit à la mise en évidence de questionnements qui sans cesse ont travaillé l’humanité et qui travaillent le tissu de nos vies individuelles d’hommes et de femmes, mais aussi de nos vies collectives: Qu’est-ce que la liberté ? Quel est son prix ? Suis-je prêt-e à le payer ? Que faire de mes désirs ? Quelle image de Dieu domine ma foi ? Qui suis-je à mes propres yeux ? …

Un flot ininterrompu de questions éminemment modernes surgit des réflexions suscitées par ce livre et nous interroge quant à nos propres positionnements devant le projet de libération que Dieu met en œuvre à notre profit. Tout en même temps, il nous ouvre également l’étendue des réponses que nos prédécesseurs dans la foi ont découvertes dans leurs cheminements spirituels.

Avec effarement, nous réalisons tout à nouveau la réalité de cette affirmation biblique, ‘Il n’y a rien de nouveau sous le soleil’.

C’est là que se situe à mon sens, l’intérêt majeur de cette série d’ouvrages d’Antoine Nouis. Ce livre fait partie des dons précieux que Dieu fait à ses enfants pour les amener au-delà d’une lecture première vers la profondeur d’un sens et d’une sagesse multi séculaire.


Il me reste une seule question à poser à l’auteur : A quand la suite ? Et tiens une autre encore…  Après Moïse, Samuel ? David ?

Aïe, aïe, cela va être dur d’attendre !


Joëlle Razanajohary




Retrouvez tous les titres d'Antoine Nouis autour des personnages de l'Ancien Testament, dans la collection Existenciel de Empreinte Temps présent ici :


Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)