Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

L'Apocalypse, à la croisée des genres littéraires

Publié le : 2018-07-06 11:26:27
Catégories : Critiques de livres chrétiens Rss feed

L'Apocalypse, à la croisée des genres littéraires

Bossuet disait de l’Apocalypse que « toutes les beautés de l’Écriture sont ramassées dans ce livre » et pourtant beaucoup de chrétiens négligent très souvent son étude. L’Apocalypse est un livre difficile à lire et étudier.

Il est important d’être guidé afin de recevoir certaines clefs de lecture pour sa bonne compréhension. Pour cela, un bon outil est nécessaire.

L’Apocalypse, Les coulisses de l’histoire

Pasteur Nicolas Farelly

Éditions Mennonites

Avril 2018

9€

Le petit livre du Pasteur Nicolas Farelly parus aux Éditions Mennonites L’Apocalypse – Les coulisses de l’histoire est un excellent outil. Pour qui ?

- Pour les personnes qui veulent commencer à étudier L’Apocalypse et partir sur de bonnes bases.

- Pour les personnes qui ont négligé ou bien arrêté l’étude de ce livre afin de repartir sur de bonnes bases.

- Pour les personnes qui aiment l’Apocalypse car ils vont peut-être découvrir de nouvelles choses et approfondir leurs connaissances. Ou comme moi, redécouvrir un point très important oublié.

 

Le livre du pasteur Nicolas Farelly comporte quatre chapitres.

Le premier explique qu’est-ce qu’une Apocalypse ? À quel genre de littérature ce livre appartient-il. Il y en a trois.

1. Une révélation, le sens du mot grec apocalypse, qui signifie dévoiler, enlever ou lever le voile qui couvre une chose et la cache aux yeux. Ceci est très bien représenté sur le dessin de la couverture du livre.

2. Une prophétie.

3. Une lettre

Le fait que l’Apocalypse soit composée de trois genres de littérature rend son étude difficile et il est important de pouvoir les différencier.

Le deuxième chapitre porte sur les circonstances et le contexte historique pendant lesquels a été écrit l’Apocalypse et pourquoi. Ceci est indispensable pour pouvoir convenablement l’interpréter.

Le troisième chapitre, lui, parle de l’utilisation du symbolisme dans l’Apocalypse. Les explications sont claires et elles permettent de ne pas tomber dans des interprétations naïves ou erronées.

Dans le quatrième chapitre le Pasteur Nicolas Farelly explique qu’il faut lire l’Apocalypse comme une pièce de théâtre où il aurait un prologue et quatre actes.

Le prologue nous explique à partir du premier chapitre de la Genèse le but de la création, la chute, le plan de Dieu pour sauver l’humanité, la venue de Jésus Christ, sa mort , sa résurrection et son ascension. Ce prologue est court mais il nous amène comme le dit l’auteur « à bien appréhender le récit du conflit cosmique qui est conté dans l’Apocalypse. ».

Le premier acte nous parle de l’offensive de Satan. Le deuxième acte, lui, porte sur les paroles du prophète pour les sept églises. Le troisième acte montre le jugement de Dieu et c’est dans le quatrième acte que Dieu va renouveler toutes choses. Satan et le mal seront vaincus.



L’ensemble de ce livre permet de comprendre que l’Apocalypse n’a pas été écrit pour faire peur mais cherche à apporter du réconfort aux chrétiens persécutés. Son but principal est de réconforter les chrétiens dans la lutte contre le mal. Elle apporte aussi une source de consolation pour les personnes qui souffrent. Pour bien saisir cela il faut, comme l’auteur le dit dans sa conclusion, lire et relire son message, « Laissez la vision de Jean vous parlez, vous encourager, vous exhorter. C’est souvent en faisant une telle lecture que l’Apocalypse révèle combien elle est pertinente pour nos vies, combien à travers elle Dieu veut nous parler et nous enseigner. »


A la page vingt et une sur le sens de la prophétie l’auteur dit : "La prophétie dans une perspective biblique, n’est pas exclusivement, ni même premièrement, une prédiction concernant l’avenir. Bien plutôt c’est une parole d’encouragement, de réconfort, ou d’exhortation, de la part de Dieu, pour le peuple de Dieu dans le concret de sa propre situation historique"

 

« Dans le concret de sa propre situation historique » Cette explication m’a beaucoup touché et fait redécouvrir une chose très importante que j’avais oubliée, le message de cette prophétie n’est pas que dans le passé ou encore pour le futur. Mais pour moi maintenant dans ma vie présente. Comprendre de nouveau cela apporte devant tous les problèmes que l’on rencontre dans sa vie et notre société actuelle, réconfort, soutien moral et joie.  



Pour terminer je voudrais dire merci au pasteur Nicolas Farelly d’avoir écrit ce petit livre et aux Éditions Mennonites de l’avoir publié. 

 

                                                                    Pascal Zivi

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)