Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Josué ou les combats à mener pour oser être différents

Publié le : 2019-09-25 17:05:23
Catégories : Critiques de livres chrétiens Rss feed

Josué ou les combats à mener pour oser être différents

JOSUE : les ambigüités de la conquête  

Antoine Nouis

Editions Empreinte Temps Présent

2019

96 pages

9.80 €

Moïse a fait sortir les Israélites hors d’Egypte. Quand il meurt, il  laisse à Josué la mission de les faire entrer et de les installer dans le pays promis par le Seigneur à Abraham. 

C’est cette histoire que nous raconte le livre de Josué, un récit où guerres et massacres se succèdent jusqu’à ce que le peuple d’Israël prenne possession de tout le pays. 

Auteur de nombreux livres sur la pensée protestante, théologien, Antoine Nouis nous offre une  méditation de ce texte biblique et publie « Josué : les ambigüités de la conquête », un petit essai d’une centaine de pages paru dans la collection « Figures bibliques » des Editions Empreinte Temps Présent. 

En dix très courts chapitres, l’auteur renouvelle l’approche de l’histoire de Josué. Il s’appuie sur l’apport des sages du judaïsme qui questionnaient sans cesse le pourquoi et le comment des Ecritures. Puis, à la fin de chaque chapitre, en une page, il met en perspective ou actualise ce qu’il vient de faire découvrir à son lecteur. 

Le chapitre 6 servira d’exemple : la ruse des Gabaonites conduit Josué à signer un traité de paix avec Gabaon. Quand il le comprend, c’est trop tard ! Il va privilégier le respect de l’alliance au désir de vengeance. Antoine NOUIS  évoque alors le débat des sages à propos de la hiérarchie des commandements. A l’issue du chapitre, l’auteur reprend les termes de ce débat, notamment le choix entre paix et vérité.

L’auteur sait parfaitement que les horreurs des guerres menées par Josué sont inacceptables aujourd’hui. Alors, de l’introduction à la conclusion, il en parle et développe d’autres thèses : la portée spirituelle du livre de Josué, les justifications de l’anathème, la place des conquêtes progressives se concluant par des traités et des corvées plutôt que par des massacres…

Car l’entrée en terre promise est davantage une entreprise de confiance en Dieu qu’une entreprise militaire, une réussite plus liée à la fidélité du peuple qu’à sa valeur guerrière. A Jéricho, les prêtres jouent un rôle plus important que les militaires et contre Aï, la désobéissance d’un seul homme à l’ordre de Dieu provoque un revers des Israélites.



Antoine Nouis enseigne son lecteur, presque discrètement, mais en profondeur. Dans un style vivant et alerte, il le conduit dans une lecture métaphorique des épisodes les plus connus.

De Rahab au comportement des justes de la Seconde guerre mondiale, de l’institution des villes de refuge à un éloge de la politique de compromis, Antoine Nouis fait émerger des vérités éternelles qui résonnent donc au XXIème siècle.

Il conclut l’ouvrage en disant que la question posée par le livre de Josué est celle de notre rapport à la société, des combats que nous devons mener pour oser être différents.

Ce livre est à lire. S’il est écrit avec simplicité et peut se parcourir rapidement, nul doute que les réflexions et la méditation qui s’en suivront prendront un plus de temps.


Brigitte Evrard



 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)