Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Quelle est notre place sur notre petite planète ?

Publié le : 2019-09-03 13:15:26
Catégories : Critiques de livres chrétiens Rss feed

Quelle est notre place sur notre petite planète ?

Etre sel de la terre dans un monde en mutation

Appel aux chrétiens du 21eme siècle

Frédéric de Coninck 

Excelsis

312 pages

2019

Frédéric de Coninck est un auteur prolifique mais jamais ennuyeux. Si certains de nos lecteurs ne le connaissent pas encore, c'est l'occasion de le rencontrer par le biais de ce livre où il reprend un grand nombre de thèmes qu'il affectionne particulièrement et qui sont en lien avec les enjeux de ce monde dans lequel nous sommes immergés et pour lequel nous sommes appelés à témoigner de notre foi. D'où le titre "Etre sel de la terre dans un monde en mutation". 

Dans un monde qui se délite, l'auteur veut encourager les chrétiens du XXI siècle  qui "ne savent pas trop par quel bout se saisir de ces enjeux énormes qui les dépassent... qu'il est toujours possible d'être, aujourd'hui, sel de la terre." (p.8) "L'excuse eschatologique" (p.10) ne tient pas, il serait irresponsable de se croiser les bras et de bailler aux corneilles en pensant que Dieu va faire le ménage et d'attendre passivement le retour de Jésus.

On peut dire que ce livre aborde grosso modo 5 grands domaines de nos sociétés modernes qui ont connu de grands bouleversements : 

- Le domaine politique avec des mouvements populistes qui fragilisent le lien social en attisant la haine et les divisions.

- Le domaine économique avec l'enrichissement incroyable d'une toute petite minorité.

- Le domaine technique qui bouleverse nos vies au quotidienne.

- L'écologie qui questionne les limites de l'activité humaine.

- Enfin, les modes de vie notamment l'évolution du modèle familial. 

- Dès le début de son étude, l'auteur pose les principes de méthodologie qu'il a par ailleurs toujours observés : d'abord, analyser un domaine particulier des transformations sociales en cours ou déjà opérées afin d'éclaircir les enjeux, puis dans un deuxième temps, approfondir les textes bibliques qui peuvent être pertinents pour aider les croyants à se positionner par rapport à ces enjeux. Cette méthodologie correspond à une intuition de l'auteur à savoir "Les allers et retours entre les enjeux auxquels chacun de nous est confronté, très concrètement, et la méditation biblique sont toujours très fructueux." (p. 13)

Concernant l'étude de ces transformations sociales, certains arguments font mouche, à l'appui d'études sérieuses et de statistiques récentes qui sont toujours commentées pour en rappeler aussi les limites. Au chapitre écologique, l'auteur ne mâche pas ses mots "Certaines personnes sont convaincus, aujourd'hui encore, que la terre est plate. On peut ranger les climatosceptiques dans la même catégorie" (p. 111)

La tradition mennonite dans laquelle l'auteur évolue lui donne une perception aigüe et quasi prophétique de certains sujets notamment le chapitre 6 "L'âge des guerres civiles" où le thème de l'amour des ennemis dans les béatitudes devient sous la plume de l'auteur très réaliste et non pas moralisateur "C'est juste une manière de refuser l'engrenage de la violence et de se mettre dans une posture de désescalade." (p. 178). Le questionnement du modèle familial est équilibré car on y découvre effectivement les abus et dérives d'autrefois en même temps que les fragilisations de notre époque. Les textes de Luc où Jésus critique les liens excessifs de la parenté ainsi que le traitement du texte de Genèse avec l'émancipation d'Abram du clan familial permettent de cadrer notre perception du sujet (dans les 2 sens du mot).

Un livre qui a sa place dans les rayons d'une bibliothèque chrétienne de par les thèmes abordés et la façon dont Frédéric de Coninck les traite, avec beaucoup d'honnêteté intellectuelle et d'enracinement biblique. Un livre qui devrait aussi intéresser nos amis non croyants qui s'interrogent comme nous sur notre place sur cette petite planète qui "souffre les douleurs de l'enfantement" (cf. Romains 8, 22) Un appel aux chrétiens du XXI siècle comme le précise le sous-titre mais tout autant un appel aux hommes de bonne volonté.

                                                                                                                     Thierry Rouquet

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)