Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Etre épaulée par Jésus dans un foyer monoparental

Publié le : 2020-06-02 15:29:35
Catégories : Critiques de livres chrétiens Rss feed

Etre épaulée par Jésus dans un foyer monoparental

Maman, d'un garçon de deux mois, je viens de lire « Mère célibataire mais pas seule. Construire son foyer avec Dieu ». Ce livre rafraîchissant, qui se lit facilement, n’est pas uniquement édifiant pour une mère célibataire : il redonne aussi courage dans d’autres situations de la maternité et peut stimuler chaque lectrice dans son cheminement personnel dans la foi. 

  

Le plus grand point fort de l’ouvrage est à mes yeux celui-ci : ayant vécu elle-même de nombreuses années comme mère célibataire Michelle Lynn Senters sait de quoi elle parle et partage son expérience avec beaucoup d’honnêteté. Elle évoque ouvertement ses difficultés et blessures, mais aussi sa guérison émotionnelle et ses victoires remportées avec Christ. La lectrice trouvera dans le livre des anecdotes personnelles qui illustrent judicieusement le propos.

 

 

Mère célibataire mais pas seule. Construire son foyer avec Dieu

Michelle Lynn Senters

Editions Farel

2019

232 pages

16€ 

Le but ultime de l’auteur est de (re)donner à la mère célibataire épuisée le goût de lire la Bible et de se laisser transformer par Dieu à travers elle. Chaque mère est encouragée à laisser Jésus devenir son compagnon invisible (le titre original est the Unseen Companion), celui qui sait étancher toutes ses soifs et la soutenir durablement dans son quotidien rempli de défis.

Elle est aussi encouragée à découvrir petit à petit ce qu’elle et sa famille peuvent apporter à d’autres au lieu de se concentrer sur tout ce qui leur manque. Compassion, déculpabilisation et vérité sont les mots qui caractérisent l’approche avec laquelle les difficultés qui peuvent être rencontrées dans cette situation de vie particulière sont abordées.  

 La structure du livre est originale : l’auteur utilise l’image de la construction, de l’envie d’un chez soi, pour développer sa pensée. Les différentes parties sont intitulées : les fondations parlant de l’équilibre, la charpente traitant de la compagnie, de la provision, de la guérison et du repos, les murs abordant les thèmes de la protection et de la paix, le toit approfondissant la thématique de l’amour, la décoration explorant la question de l’identité et l’installation étant une sorte de bénédiction pour la lectrice.  

Le paragraphe suivant y est extrait et résume bien la visée du livre : « Nous aspirons à toutes sortes de racines. Un foyer. Une famille. Un héritage. Nous voulons savoir où et à qui nous appartenons. Cette aspiration est une saine envie, inscrite dans nos cœurs par Dieu pour que nous levions nos yeux vers son Fils comme notre Sauveur et Compagnon invisible, et nous enracinions en lui. » (pp.207-208)

Chaque fin de chapitre reprend l’image de la construction avec les deux points « Construire votre foyer » et « Constituer un héritage de foi ». Ils contiennent respectivement des questions de réflexion et des propositions d’application. Ces dernières invitent notamment la mère à consacrer de l’énergie au développement de la foi de ses enfants.  

Trois annexes viennent enrichir le livre avec en particulier un tableau reprenant des versets sur notre identité en Christ. Dans le chapitre que Michelle Lynn Senters consacre à ce thème elle propose aux lectrices de faire l’exercice par excellence qui a transformé sa vie : noter d’un côté toutes les paroles négatives entendues par d’autres ou prononcées contre nous-mêmes dans notre tête (par exemple « abandonnée ») et y opposer de l’autre côté les vérités que Dieu nous adressent dans sa Parole (« non abandonnée, mais adoptée », Romains 8.15, p. 193). 

 

La guérison des blessures émotionnelles est traitée avec pertinence dans un chapitre à part. L’auteur a elle-même suivi ce cheminement de libération et la lectrice remarquera avec joie qu’elle écrit à partir de sa guérison et non de ses blessures. 

Il aurait été intéressant d’indiquer aux lectrices des ouvrages et outils pour aller plus loin, car le sujet est délicat et complexe et mériterait un approfondissement qui dépasse cependant le cadre du livre. 

 

Cet ouvrage de 200 pages traduit de l’anglais représente un beau plus pour la bibliothèque francophone chrétienne. Il s’agit peut-être même d’une première : un livre écrit par une ancienne mère célibataire pour mères célibataires. 

Il aurait pu s’adresser aux parents célibataires et non pas uniquement aux mères, mais il est vrai que les femmes sont certainement plus nombreuses à faire face au quotidien à ce défi de la parentalité dans le célibat. Je me réjouis de pouvoir recommander à d’autres cette approche pertinente d’une thématique actuelle et tellement importante dont nos Églises ont à se préoccuper avec sérieux, amour et énergie.

 

Lydia Lehmann

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)