Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Vidéo : Nous avons rencontré les membres du collectif Cieux Ouverts !

Publié le : 2017-04-15 18:32:32
Catégories : L'actualité de votre librairie Rss feed

Vidéo : Nous avons rencontré les membres du collectif Cieux Ouverts !

Vidéo : Nous avons rencontré les membres du collectif Cieux Ouverts à l'occasion de la sortie de leur nouvel album Abba Père !









Après le joli succès d'Eveille toi mon âme, le collectif Cieux ouverts signe un nouvel album tout aussi talentueux : Abba Pere. Ses quinze titres s'attachent à décrire qui est Dieu : un Papa avec qui on peut vivre une intimité familiale.

Cet album est constitué de chants introspectifs, qui sondent l'âme dans la lignée du précédent album : par exemple Comme le cerf, Abba Père mais aussi des chants de fête, rythmés, une invitation à se réjouir de la présence de Dieu qui irrigue nos vies : La joie du Seigneur, L'amour de notre Père...






"Ouragan de tendresse, océan de sagesse, joie jusqu'à l'ivresse, c'est l'amour de notre Père". L'amour de notre Père.

On reconnait ainsi le style personnel de Samuel Olivier qui a écrit une trentaine de chants en une quinzaine d'années depuis les albums d'Embrase nos coeurs.

Ses chants repris dans les assemblées francophones de tous horizons chrétiens : catholiques, réformés ou évangéliques frappent par le sens du détail, le recours aux images de la Bible.

Ainsi le premier couplet de Yahvé (du premier album Eveille toi mon âme) rappelle en un instant le psaume 23 L'Eternel est mon berger comme on saisit l'émotion du Père qui retrouve le fils prodigue à travers des détails : de nouveaux vêtements, une bague au doigt dans L'amour de notre Père (un nouveau titre d'Abba Pere).

"Bien avant que mon péché brise Ton coeur, tu révais du jour où je pourrais t'aimer". Abba Père

Cet album reflète la vivacité de la louange francophone actuelle : des sonorités créatives qui mèlent musique électronique, rythmes africains et surtout une capacité à se détacher des traductions anglophones, majoritaires jusqu'à présent.

Ainsi les trois reprises des chants de Matt Redman et de Bethel Church : Que nos chants soient comme un signe, Quelle grâce incomparable, Plus esclaves forment avec la douzaine de compositions originales de Samuel Olivier et le premier titre composé par Eliza Valbon (C'est toi que je choisis) un ensemble harmonieux pour décrire la relation d'adoption que Dieu nous offre librement. 



                                                                                                         Margot Dimitrov



Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)