De l'espérance

De l'espérance

13,27 €


  • Éditeur : Raphaël
  • Poids : 140 g
  • Nombre de pages : 105
  • Dimensions : 12 x 21
  • Année : 2002
  • ISBN : 9782884172943

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Espérer, c'est d'abord refuser le sentimentalisme de celui qui veut se croire déjà «arrivé». C'est savoir que nous sommes en marche. À l'espérance, qu'il réaffirme comme une vertu, Josef Pieper oppose ses deux pires ennemis : le désespoir et la présomption. Ces deux formes de non-espoir sont, au sens propre du terme, inhumaines et mortelles. Le désespoir, parce qu'il nie que nous sommes en chemin vers l'accomplissement: la présomption parce qu'elle affirme comme accompli quelque chose qui ne l'est pas encore. À la racine du désespoir, nous retrouvons la tristesse indolente, si caractéristique de notre époque, ce rejet de la magnanimité, de la volonté de choisir, en tout temps et en tout lieu, la solution la plus grande, la plus belle, la plus noble pour l'être humain créé à l'image de Dieu.

Note 
2019-01-12

C'est de la philo

Je vais essayer de vous la faire courte mais je n'ai pas tout compris surtout la fin... l'être humain est un pèlerin, un voyageur. L'espérance est soumise à la magnanimité et à l'humilité. La présomption anticipe de manière perverse l'accomplissement.
bon si vous n'avez rien compris ce n'est pas grave car je n'ai pas davantage compris ! Je pense que cela peut intéresser des plus calés que moi.

    Donner votre avis !

    Donnez votre avis

    De l'espérance

    De l'espérance

    Donnez votre avis