Conseil à la France désolée

Conseil à la France désolée

9,48 €


  • Éditeur : Ampelos
  • Poids : 170 g
  • Nombre de pages : 78 pages
  • Dimensions : 23.5 x 15.5 cm
  • Année : 2015
  • Divers : basée sur l'édition originale de 1562
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782356180933

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Conseil à la France désolée

Préface de Pierre Joxe

À l’apogée de la Renaissance, dans une France prospère et cultivée qui est un modèle pour l’Europe, une bande armée dirigée par le Duc de Guise massacre des protestants qui se réunissaient dans une grange à Wassy, en Lorraine.

Cet épisode marque le début des guerres dites « de religion » qui ruineront la France et malgré l’épisode pacifique du règne d’Henri IV, conduiront à la persécution puis l’exil des protestants français qui iront apporter à d’autres pays européens leurs idées et leurs ressources.

Un an à peine après le massacre de Wassy, un philosophe humaniste, Sébastien Castellion, effaré par l’étendue des massacres (plus de 50 000 français des deux confessions sont déjà morts) écrit cette lettre ouverte aux prêcheurs, aux princes et aux « gens privés ».

Dans un style simple et direct, il analyse avec clarté les causes du conflit, renvoie chaque parti à ses responsabilités et propose une analyse des scénarios possibles pour la suite des événements.

La préface de Pierre Joxe, magistrat devenu avocat, ancien ministre de l’Intérieur et de la Défense, replace l’ouvrage de Castellion dans son environnement politique et historique et fait découvrir au lecteur ce philosophe de la tolérance.

Sébastien Castellion, né en 1515 à Saint-Martin-du-Fresne et mort le 29 décembre 1563 à Bâle, est un humaniste, bibliste et théologien protestant français.

Note 
2019-01-17

Si l'Histoire vous passionne...

Vous aimerez ce livre car je ne connaissais même pas le nom de cet homme et cette lecture m'a passionné. J'ai appris beaucoup de choses.

Donner votre avis !

Donnez votre avis

Conseil à la France désolée

Conseil à la France désolée

Conseil à la France désolée

Donnez votre avis