Pâques, et après ?  - Paul et l'espérance chrétienne

Pâques, et après ? - Paul et l'espérance chrétienne

15,17 €


  • Éditeur : Cabédita
  • Poids : 200 gr
  • Nombre de pages : 96 pages
  • Dimensions : 15.0 X 22.0 X 0.7 cm
  • Année : 2014
  • ISBN : 9782882957023

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Pâques, et après ? - Paul et l'espérance chrétienne

 

BUTTICAZ SIMON

Que m’est-il permis d’espérer ? Kant voyait là l’une des questions fondamentales posées à l’être humain. Et le terrain par excellence de la religion.

 

Aujourd’hui pourtant, les virtuoses de l’espérance semblent avoir changé d’adresse : c’est à la rubrique des diseurs de bonne aventure ou dans le cabinet des généticiens qu’ils sont à trouver.

 

Mais une espérance qui se lit dans le marc de café ou se dépiste aux variations de l’ADN m’aide-t-elle à vivre ? Un peu, sûrement. Quelque temps, peut-être. Très souvent pourtant, les duretés et les énigmes du réel ont rapidement raison de ces fragiles espoirs.

 

C’est d’une espérance forte, plus forte que la mort, dont nous avons besoin.

 

Les premiers chrétiens, eux aussi, ont dû rendre compte de leur espérance. Pâques, l’événement qu’ils avaient salué comme le triomphe de Dieu sur le mal, avait-il réellement changé la face du monde?

 

Pour y répondre, Paul, le premier théologien de l’Eglise, s’est saisi de la plume de roseau, offrant aux croyants de son temps un véritable manifeste pour l’espérance et nous léguant, à deux mille ans de distance, une correspondance qui console et tonifie tout à la fois.

 

Une théologie de l’espérance que ce petit livre, faisant dialoguer Bible et actualité, invite à redécouvrir.

 
Ce livre s’adresse à un large public. D’une écriture à la fois précise et soignée, il se veut accessible pour un lectorat non spécialisé, composé de pasteurs, de catéchètes, de prédicateurs laïcs, d’étudiants en théologie et de paroissiens. Faisant dialoguer Bible et actualité, l’ouvrage en question déploie les enjeux pour aujourd’hui de la réflexion sur l’espérance conduite par Paul, le premier théologien de la chrétienté.

 

Docteur en théologie, Simon Butticaz participe à l’enseignement et à la recherche en Nouveau Testament à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne.

Note 
2020-04-08

Court mais excellent !

simple paroissien, je me demandais si le livre allait m’être compréhensible. Il l'est ! L'auteur sait écrire de façon concise. Je ne peux que vous le recommander, si vous cherchez un livre sur l’espérance que nous avons en tant que chrétiens. je vous recopie un court extrait qui vous donnera je l'espère, l'envie de le lire.
""Paul, lui aussi, s’adosse à ce scénario d’espérance, mais l’infléchit à la lumière de la croix. Pour lui, la fin n’est pas un point à l’horizon ; c’est un temps qui dure, ouvert à Pâques et tendu jusqu’à la Parousie. Un temps borné par les deux venues du Christ. Dans l’intervalle, le mal et ses figures dérivées – maladies, souffrances, guerres – convulsent encore. Avec férocité, parfois. Mais Paul en a la conviction : au « jour du Seigneur » (1 Co 5,5), lorsque le Christ reviendra en gloire, alors le dernier ennemi, la mort sera vaincu (1 Co 15,26). On comprend dès lors pourquoi l’apôtre attend la fin avec délices, voire appelle de ses vœux son surgissement, empruntant aux anciennes liturgies araméennes le cri du priant : « Maranatha », « Notre Seigneur, viens ! » (1 Co 16,22). ""

Donner votre avis !

Donnez votre avis

Pâques, et après ?  - Paul et l'espérance chrétienne

Pâques, et après ? - Paul et l'espérance chrétienne

Donnez votre avis